Starless

Arcade Fire / Reflektor

Pochette de l'album "Reflektor" d'Arcade Fire

2013, Arcade Fire Music

L'écoute répétée de ce double album atténue ma déception première, mais de là à transformer la citrouille en carrosse... Le précédent album, The Suburbs, m'avait déjà amplement laissé sur ma faim. En viendrai-je à crier famine ? Probablement. Le tournant disco pris par Arcade Fire me gêne moins, au fond, que le passage à la trappe d'une spontanéité enthousiaste qui m'avait tant conquis du temps de Funeral et qui persistait encore sur Neon Bible. Rien de tel ici, où la musique, répétitive, compte trop sur les artifices de la production. Nombreux sont les morceaux qui ne me laissent d'autre impression que celle de traîner en longueur. Sauf peut-être Normal Person et Afterlife où l'on retrouve un écho très affaibli des emballements d'antan, et Porno où les harmonies du refrain jouent un peu avec l'émotion. Il est normal qu'à ce stade de leur carrière ils soient plus ambitieux et cherchent à grandir musicalement. C'est simplement que ce faisant, ils s'éloignent de ma propre envie de retrouver une fraîcheur enfantine, quand bien même elle serait idéalisée. Ils me l'ont offerte en son temps avec No Cars Go, puis sont passés à autre chose. Of Monsters And Men est donc venu les supplanter dans mon coeur. Ce n'est ni grave ni irrémédiable.

30 novembre 2013

Vidéo / Afterlife

Londres (Royaume-Uni) le 11 novembre 2013, enregistré par Steveatgigs.

Chansons de l'album

  1. Reflektor
  2. We Exist
  3. Flashbulb Eyes
  4. Here Comes The Night Time
  5. Normal Person
  6. You Already Know
  7. Joan Of Arc
  8. Here Comes The Night Time II
  9. Awful Sound (Oh Eurydice)
  10. It's Never Over (Oh Orpheus)
  11. Porno
  12. Afterlife
  13. Supersymmetry

Crédits

Musiciens

Arcade Fire est Will Butler (claviers, basse, guitare, percussions), Win Butler (chant, basse, guitare), Régine Chassagne (chant, accordéon, claviers), Jeremy Gara (batterie), Tim Kingsbury (basse, guitare) et Richard Reed-Parry (claviers).
Avec Marika Anthony-Shaw (cordes), Stuart Bogie (saxophone), David Bowie (chant sur 1), Willinson Duprate (percussions), Rob Gill (guitare, bongos), Kid Koala (échantillons sur 1), Joey Lavoie (guitare, claviers), Wilkenson Magloire (percussions), Baptiste-Jean Nazaire (percussions), Sarah Neufeld (cordes), Owen Pallett (cordes), Jonathan Ross (échantillons vocaux sur 6), Colin Stetson (saxophone), Dieuveut Thelus (percussions), Wichemond Thelus (percussions), Verrieux Zile (percussions) et l'orchestre Filmharmonic de Prague.

Auteurs

Écrit et composé par Arcade Fire.
Arrangements par Owen Pallett (cordes) et Colin Stetson (cuivres).

Production

Produit par Arcade Fire, James Murphy et Markus Dravs, avec Mark Lawson (production additionnelle).
Enregistré par Mark Lawson avec l'assistance de David Farrell et Eric Heigle aux studios Sonovox, Breakglass, Golden Ratio et Pierre Marchand à Montréal (Canada), Trident Castle (Jamaïque), Dockside à Maurice (Louisiane, États-Unis). Enregistrements additionnels par James Murphy, Markus Dravs, Tom Elmhirst, Damian Taylor et Pascal Shefteshy.
Mixé par Arcade Fire, Tom Elmhirst, Craig Silvey et Mark Lawson aux studios Electric Lady et DFA à New York (États-Unis), Toast à Londres (Royaume-Uni) et Sonovox à Montréal, avec l'assistance de Matt Shaw, Ben Baptie, Joe Visciano et Eduardo de la Paz.
Mastérisé par Ted Jensen aux studios Sterling Sound à New York.

Pochette

Caroline Robert (conception) et Art Resource / The Metropolitan Museum of Art de New York.

Parution et label

2013, Arcade Fire Music.

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2019. Page éditée le 20 avril 2019