Starless

Musicabrac / Magical Mystery Tour

Le groupe Coldplay a décidé de suspendre ses tournées en attendant de trouver comment les rendre plus respectueuses de l'environnement.

Coldplay en concert à Manchester (Angleterre, Royaume-Uni) le 4 juin 2016. C'est sûr que quelques économies de gigantisme, de lumières, d'écrans, de confettis, de ballons et de feux d'artifices – bref, de folie des grandeurs – ne sauraient nuire.

Coldplay en concert à Manchester (Angleterre, Royaume-Uni) le 4 juin 2016. C'est sûr que quelques économies de gigantisme, de lumières, d'écrans, de confettis, de ballons et de feux d'artifices – bref, de folie des grandeurs – ne sauraient nuire.
Photo : Chris Combe / Creative Commons (by).

Le chanteur de Coldplay, Chris Martin, est cohérent avec sa tête pleine de rêves (1) et ses engagements écologiques : il annonce donc que le groupe a décidé de remettre à plus tard la tournée de promotion de son dernier album, Everyday Life, le temps de trouver un moyen pour qu'elle soit « la plus propre possible et affiche un bilan carbone neutre ». Lucide, Chris Martin reconnaît toutefois que « le plus dur, c'est l'avion » (la citation exacte est : « The hardest thing is the flying side of things. »). Peut-être un peu les sous, aussi, sachant que ce genre de tournée fait vivre énormément de monde. La dernière (122 concerts dans le monde en 2016-2017) avait généré quelque 500 millions de dollars de recettes.

Du reste, un graphique fort intéressant de Green Touring Network, accompagnant l'article de BBC News sur le sujet, montre que les déplacements des artistes ne pèsent que pour 9 % dans le bilan carbone d'une tournée, alors que les salles (ou stades) et les déplacements du public comptent chacun pour un tiers. Si l'on suit la logique jusqu'au bout, c'est donc le principe même du concert qui est à proscrire.

8 décembre 2019

(1) A Head Full Of Dreams, 7e album du groupe (2015).

Sources : Coldplay to pause touring until concerts are 'environmentally beneficial' (BBC News, 21 novembre 2019).

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2020. Page éditée le 2 février 2020.