Starless

Musicabrac / Le petit violon de M. Grégoire

Le violoniste et ingénieur français Laurent Bernadac a fabriqué le premier violon imprimé en 3D.

Laurent Bernadac et son violon 3Dvarius.

Laurent Bernadac et son violon 3Dvarius.
Photo : Thomas Tetu.

Féru de violon électrique, le Toulousain Laurent Bernadac cherchait un moyen d'alléger l'instrument tout en permettant à son coussin d'épouser la morphologie du musicien. C'est chose faite grâce à l'impression 3D : après deux ans de travail pendant lesquels il a convoqué tout ce qu'il avait appris à l'Insa de Toulouse, il a créé en 2015 le premier violon électrique 3D, qu'il a baptisé en tout simplicité le 3Dvarius. La fabrication du prototype reste longue (une semaine) et son coût élevé (10 000 euros) mais Laurent Bernadac, qui a posté des vidéos de son invention sur internet, déclare en août 2015 qu'il a engrangé une centaine de pré-commandes et assure qu'il devrait pouvoir baisser les prix en phase de production. Il compte maintenant sur le crowdfunding pour réunir les 60 000 euros que coûte l'imprimante 3D et espère pouvoir commercialiser les premiers exemplaires en 2016. S'il s'agit peut-être d'une première pour les violons, il est à noter, par exemple, que le designer suédois Olaf Diegel utilise depuis plusieurs années l'impression 3D pour fabriquer des guitares personnalisées qu'il vend entre 3 000 et 4 000 dollars pièce (entre 2 800 et 3 700 euros).

21 novembre 2015

Sources : Laurent Bernadac et son 3Dvarius ; Odd Guitars d'Olaf Diegel.

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2019. Page éditée le 13 mars 2019.