Starless

Musicabrac / Left Hand Free

En musique, les gauchers doivent plus souvent s'adapter aux instruments que l'inverse.

Jimi Hendrix en concert à Berkeley (Californie, États-Unis) le 30 mai 1970.

Jimi Hendrix en concert à Berkeley (Californie, États-Unis) le 30 mai 1970.
Photo : D.R..

Profitant de la journée internationale des gauchers, le 13 août, la radio France Musique s'est penchée sur la manière dont les musiciens gauchers s'accommodent d'instruments qui n'ont pas été pensés pour eux, le moins conciliant étant la flûte traversière, conçue uniquement pour être jouée du côté droit, point barre, et que ceux qui ne sont pas contents aillent voir du côté du pipeau si j'y suis. Pragmatiques, les musiciens se débrouillent : soit ils apprennent « tout simplement » à jouer comme des droitiers, soit ils emploient un instrument fabriqué pour les gauchers lorsqu'il existe, soit encore ils jouent à l'envers d'un instrument de droitier. France Musique s'arrête au cas de l'orchestre symphonique mais dans le rock, ce ne sont pas les gauchers qui manquent non plus, à commencer par Paul McCartney. Il n'est d'ailleurs pas impossible que l'obligation de surmonter cette contrainte soit à l'origine de certaines innovations dans le style de jeu : Jimi Hendrix jouait le plus souvent sur une guitare de droitier dont il montait les cordes à l'envers.

20 septembre 2015

Sources : Journée internationale des gauchers : comment font les musiciens pour s'adapter ? (Aliette de Laleu, France Musique, 13 août 2015).

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2019. Page éditée le 13 mars 2019.