Starless

Musicabrac / Chinese Democracy

En Chine, « big brother » s'assume. La chorale de sa police du net a créé la chanson Cyberspace Spirit lors des célébrations du Nouvel an.

Deux des solistes de la chorale de la Cyberspace Administration of China lors du gala de l'association internet de Pékin, le 12 février 2015.

Deux des solistes de la chorale de la Cyberspace Administration of China lors du gala de l'association internet de Pékin, le 12 février 2015.
Photo : Cyberspace Administration of China.

Il paraît que lorsque les Chinois sont particulièrement fiers de quelque chose, ils en font une chanson. Il fallait donc s'attendre à ce que le Parti finisse par célébrer la solidité de sa grande muraille électronique et la compétence zélée de son administration du cyberespace, qui parvient tout de même à filtrer les échanges internet de je ne sais combien de centaines de millions d'usagers (1). C'est chose faite depuis le gala que vient de donner l'association internet de Pékin pour la célébration du Nouvel an chinois, rapportent plusieurs journaux, vidéo à l'appui. La chorale de l'administration du cyberespace y a chanté les louanges du Cyberspace Spirit qui, si l'on en croit les traductions données de ses paroles imagées, est un merveilleux hymne à la gloire de la grandeur de la Toile du milieu et de la fidèle dévotion que lui doivent ses sujets.

14 février 2015

(1) 632 millions, répond le Centre d'information du réseau internet en Chine (CNNIC), dans son dernier rapport statistique sur le développement d'internet (juillet 2014).

Vidéo / Cyberspace Spirit

Pékin (Chine), 12 février 2015.
Vidéo mise en ligne par Austin Ramzy

Sources : La Chine crée un hymne en hommage à la censure sur internet, Slate, 12 février 2015. Cyberspace Administration of China.

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2019. Page éditée le 13 mars 2019.