Starless

Empires / Silverfire

Écouter de la musique à haute dose durcit fatalement le jugement. L'essentiel de la production n'est qu'une redite au mieux aimable, au pire sans talent ni conviction. Il faut pourtant bien naviguer au hasard de ces océans sans relief pour forcer la chance de découvrir une île paradisiaque. Silverfire en est une, délicieusement addictive avec son harmonie envoûtante et son rythme scandé par la voix de l'un des musiciens. C'est l'un de ces morceaux magiques qui me bouleversent instantanément, sans explication rationnelle. Fièvre, transe, bonheur, tristesse, tout se bouscule à l'intérieur, dans un grand désordre. L'espace de quelques minutes précieuses, l'existence de citrouille se transforme en carosse de rêve filant loin, très loin, peu importe où du moment que ce soit ailleurs.

13 avril 2019

Vidéo / Silverfire

Oakland (Californie, États-Unis) le 27 février 2015.
Vidéo éditée par Roman Gokhman.

Auteurs

Paroles : Sean Van Vleet. Musique : Empires.

Paroles

Froze the world that we live in
Chose the friends isolated
Out of touch, disconnected
The ordinary things
You lured the fool right out of me
Straight to your technology
All I know, oh, your cantalope, oh, your cantalope tree
Your emancipated arms
Swing through the cherry scene
I know why, that you can't allow, that you can't allow me
The kids that come to mind
They'll give you anything to come on by
Where you go?
It goes, it goes, it goes away
And I'm sorry I'm faded now
I'm so sorry I'm gonna fade out
I'm already unchained
I'm sorry I'm fading out
The silverfire
We aren't the only ones burning
We aren't the only ones burning alive
We aren't the only ones burning alive
It must be damned to only dream
It must be damned to only dream
It must be damned to only, to only, dream
I'm so sorry I'm fading
I'm sorry I'm faded now
The silverfire
We aren't the only ones burning
We aren't the only burning alive
We aren't the only ones burning alive
I must be damned to only dream
It must be damned to only dream

Feuilleter

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2019. Page éditée le 20 avril 2019.