Starless

Of Monsters And Men / Yellow Light

Je ne m'étais jamais imaginé que les anges puissent venir d'une contrée aussi froide et désolée que l'Islande, ni porter des noms aussi peu chatoyants aux oreilles de la vieille Europe occidentale. N'empêche qu'ils sont bel et bien là, jouant d'une harpe magique dont chaque corde serait une odeur de l'enfance, la douleur d'un amour envolé, le rêve secret de ce que l'on voulait devenir, le fardeau de ce que l'on a dû être. Ils sont là, musique céleste et voix enchanteresses, à agiter une lumière jaune pour que je ne me perde pas en chemin. Cette petite rengaine à deux voix n'a d'autre prétention que d'être douce et rassurante. Elle y parvient à merveille, et sa longue coda instrumentale est bouleversante de compassion. Ils peuvent bien s'appeler « de monstres et d'hommes » si ça leur chante. Cela n'empêche pas de les reconnaître pour ce qu'ils sont : des anges gardiens qui aident à vivre.

16 février 2013

Vidéo / Yellow Light

Londres (Royaume-Uni), 12 juillet 2012.

Auteurs

Textes : Nanna Bryndís Hilmarsdóttir et Ragnar Pórhallsson. Musique : Of Monsters And Men.

Paroles

I'm looking for a place to start,
But everything feels so different now.
Just grab a hold of my hand,
I will lead you through this wonderland.
Water up to my knees,
But sharks are swimming in the sea.
Just follow my yellow light
And ignore all those big warning signs.

Somewhere deep in the dark
A howling beast hears us talk.
I dare you to close your eyes
And see all the colors in disguise.
Running into the night,
The earth is shaking and I see a light.
The light is blinding my eyes
As the soft walls eat us alive.

Feuilleter

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2019. Page éditée le 20 avril 2019.