Starless

Dolly / L'hiver

Il suffit de deux accords mineurs grattés à la guitare acoustique pour inspirer une douce mélancolie. On se retrouve à contempler une goutte de pluie tracer son chemin aléatoire sur une vitre, à suivre un flocon de neige parmi mille qui enluminent un ciel terne, à remarquer la dernière feuille d'une branche céder au vent de l'automne. Les pensées dérivent lentement au son triste d'un quatuor à cordes. L'esprit se charge d'une soudaine nostalgie dès que la voix, sans amertume ni colère, s'élève au-dessus de la mêlée de ce qui ressemble fort aux lassitudes et renoncements. La vie défile toute nue le temps d'une chanson ; il y a généralement de quoi faire « gloups ».

31 mai 2009

Vidéo / L'hiver

Version originale.

Auteurs

Textes : Emmanuelle Monet. Musique : Nicolas Bonnière et Emmanuelle Monet.

Paroles

L'hiver se passe
à la lueur des bougies
nous restons là
allongés sur le lit
on oubliera
ces envies de répit
ou ce que tu voudras

Devons-nous faire comme
si c'est ailleurs que l'on voit
qui nous sommes
c'est le meilleur de la vie
qu'on se donne
que l'on se vole

C'est l'âme en peine
qui trouve son écho
dans un livre ouvert
soumettons-nous histoire
de n' plus en faire
le silence est plus beau
sans la lumière.

Feuilleter

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2019. Page éditée le 20 avril 2019.