Starless
Musique

Discothèque Musicabrac Lire, écouter, voir Claviers

Aston Villa

L'âge d'or

Extraversion (1999)

Pochette 7 juillet 2008. Une boucle de guitare déploie ses volutes dans l'espace constellé de satellites. La ponctuation de la batterie est sèche et métronomique comme une boîte à rythme, mais la basse, ronde, ample et sereine, est comme un gros tapis moelleux où il fait bon danser pieds nus. Les mots explorent la rime plus que le sens (il faut se lever sacrément tôt pour y saisir le sujet véritable : un chômeur de longue durée qui aimerait bien retrouver du travail). Qu'importe : chaque phrase est une paillette qui scintille sur un destin plein d'assurance. 7 juillet 2008. Il paraît que le monde ira mieux. L'âge d'or sera-t-il à l'image de cette chanson d'abondance ? Alors, cela vaut peut-être la peine de tenir jusque-là.

26 décembre 1999

L'âge d'or
Version originale.

Auteurs

Textes : Frédéric Franchitti. Musique : Hocine Hallaf et Jean-Baptiste Mory.

Paroles

7 juillet 2008
Net l'image satellite
Tu vois, nos mers
Ont l'air si fier
On se reparle
J'hallucine

Je danse
En ces temps d'abondance
Ici, aucun destin n'hésite
Changé depuis dix secondes
Un monde respire
Je culmine

Je rêve l'âge d'or
Dans tout l'espace
En l'espèce
Je rêve l'âge d'or
À un poste
Une place

Je fais
L'homme que rien n'étonne
La lune est belle comme 200 briques
Est-ce par le jeu du hasard
Nous sommes lundi
Nous sommes riches

Je rêve l'âge d'or
Dans tout l'espace
En l'espèce
Je rêve l'âge d'or
À un poste
Une place.

Morceaux choisis
Flèche vers le haut Sommaire
Flèche vers la gauche Archive : Londinium
Flèche vers la droite Alain Bashung : Fantaisie militaire
Symbole hasard Au hasard
Discothèque
Artistes
Chroniques


© René-Luc Bénichou / 2005-2018