Starless
Musique

Discothèque Musicabrac Lire, écouter, voir Claviers

Crosby, Stills, Nash & Young

Helpless

Déjà vu (1970)

Pochette Je suis soulagé de constater que le site Sounds Just Like estime lui aussi que Knockin' On Heaven's Door de Bob Dylan (1973) n'est pas sans rappeler Helpless de Neil Young (1970). La similitude n'est donc pas le seul fruit de mon mauvais esprit ou de mes oreilles amoindries. Cela dit sans vouloir dénigrer le moins du monde la chanson de Bob Dylan, que j'adore. Mais là où ce morceau colle aux images crépusculaires de la mort du sheriff Colin Baker, Helpless flotte librement quelque part entre le nord de l'Ontario et partout ailleurs. La voix aiguë et mélancolique de Neil Young est un des joyaux de la musique folk-rock, sinon de la musique tout court. « Blue, blue windows behind the stars... » Dieu que c'est simple, triste et beau. Et ce choeur tout en grave douceur de David Crosby, Stephen Stills et Graham Nash qui monte progressivement dans le dernier couplet... Cette ode aux grands oiseaux qui passent dans le ciel est la prière du soir de tous ceux qui jurent avoir choisi la liberté de la route et pourtant soupirent après la quiétude d'un vrai foyer juste avant de s'endormir.

26 janvier 2014

Helpless
Avec la chanteuse Joni Mitchell à Londres (Royaume-Uni) le 14 septembre 1974 (Junk Man).

Auteurs

Paroles et musique : Neil Young.

Paroles

There is a town in north Ontario,
With dream comfort memory to spare,
and in my mind I still need a place to go,
All my changes were there,

Blue, blue windows behind the stars,
Yellow moon on the rise,
Big birds flying across the sky,
Throwing shadows on our eyes.

Helpless, helpless, helpless
Baby can you hear me now?
The chains are locked and tied across the door,
Baby, sing with me somehow.

Blue, blue windows behind the stars,
Yellow moon on the rise,
Big birds flying across the sky,
Throwing shadows on our eyes.

Morceaux choisis
Flèche vers le haut Sommaire
Flèche vers la gauche Crippled Black Phoenix : Wissendine
Flèche vers la droite Dandy Warhols : Sleep
Symbole hasard Au hasard
Discothèque
Artistes
Chroniques


© René-Luc Bénichou / 2005-2018