Starless

Die Vision / Fascination

Pochette de l'album "Fascination" de Die Vision

1991, Vulture

Ils ont grandi à Berlin-Est et ont vécu la chute du Mur avant de finir minés par les désaccords musicaux. Vu l'époque (1986-1994), la mémoire internet de Die Vision est peu loquace. Ce deuxième et dernier album, que j'avais acquis sur la foi d'une critique dans je ne sais plus quel journal, s'inspire largement de quelques grands films populaires, dont Blade Runner, une de ses répliques étant même livrée en forme de dédicace. Impeccablement composé, arrangé et produit, cet album a su heureusement gagner le cœur de quelques autres amoureux de la brocante musicale qui, comme moi, préserveront farouchement le souvenir des biceps trompeurs et des vraies peines contenues de Sign Of Rose, Lonesome Cowboy ou Backseat Of My Car, pour que tous ces moments ne soient pas perdus avec le temps, comme des larmes sous la pluie (1).

14 octobre 2018

(1) Le réplicant Roy Batty (Rutger Hauer), dans Blade Runner, dit ceci : « I've seen things you people wouldn't believe. Attack ships on fire off the shoulder of Orion. I watched C-beams glitter in the dark near the Tannhäuser Gate. All those moments will be lost in time, like tears in rain. »

Vidéo / Lonesome Cowboy

Version originale.
Vidéo éditée par elxpe.

Chansons de l'album

  1. Backseat Of My Car
  2. Fascination
  3. House Of Curse
  4. Best Girlfriend
  5. Wonderland
  6. Sign Of Rose
  7. The Dangerous Friends Of J.F. Sebastian
  8. Lonesome Cowboy
  9. Backseat Of My Car (Radio Edit)
  10. Nightingales

Crédits

Musiciens

Die Vision est Sebastian Lange (guitare), Ulrich Lange (batterie), Jörg Muller (basse), Uwe Niels von Geyer (chant, guitare) et Jan Wanschura (claviers).
Avec Klaus Gertken (piano et claviers additionnels), Annie Lloyd (voix sur 4) et Rodrigo Gonzalez (guitare acoustique sur 10).

Auteurs

Écrit et composé par Die Vision.

Production

Produit par Georg Kaleve et Die Vision.
Production exécutive : Alaska pour Vulture.
Enregistré et mixé par Georg Kaleve aux studios Vielklang à Berlin (Allemagne), avec l'assistance de Patrick Mayer.
Mastérisé par Sven Schmeier aux studios Audio à Berlin.
Édité par Geyer Musikverlag.
All these moments will be lost as tears in the rain.

Pochette

George Jefferson.

Parution et label

1991, Vulture.

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2019. Page éditée le 20 avril 2019